oups
14nov

Casa lambretta france dans la course…

Magnicourt Octobre 2012

L’ÉQUIPE

Scooter : Lambretta Lynx
Mugello 200, Delorto 28mm, gearbox SX200,
pot Ancilloti, pneu TT92, pluie Heidenau K58
(moteur de secours RT195)

4 pilotes :
- Ben – Authentik racing team (proprio du scoot)
- Benj – Casa Lambretta/RSP
- Le doc – Team Avgas
- Gilles – Casa Lambretta/RGC


LES QUALIFICATIONS

La course avait lieu le dimanche (9h – 19h).
Les essais qualif le samedi en fin d’aprem.
Après 3 tours chacuns, le constat est que
l’on tire un peu long sur ce circuit très
rapide. On règle suspension et pression.
C’est délicat, comme est un peu comme les
Daltons de 53 à 95 kg… d’ou compromis.

Le temps de paufiner et quand on repart,
il pleut, dommage pour les chronos, on décide
de pas pousser, les 10h c’est demain…
On se classe 14 sur 28 sur la grille.

LA COURSE

Départ facon Le Mans, et déja devant ca s’envole.
Le Lambretta de Imola Corse mène, suivit de
prêt par un small allemand et celui d’Authentik.
On est 9e au 1er relai.

Au bout de 3 heures on est 4. Yes man! Ca a pas mal
bougé en tête et ailleurs ! Casse, chute, ravitaillement,
ca remu dans tous les coins du paddock.

Pour notre Lambretta, une casse moteur
a 3h10, changement de bloc et pneu pluie.
28′ après on repart 25e…
Au bout de 15 minutes la pluie cesse,
piste humide, les Heindenau sont impeccables
mais a la fin du relai le bitume est quasi
sec, et les pneus pluie arrivent a leur limite.
Ca glisse des 2 pneus dans les paraboles…

Changement de pneus et pilote, on est 17e.
Le nouveau moteur est un routier, pas
bien rapide, alors on soude l’accelerateur
bloqué en fond de 4, et après on avise…

On ravitaille toutes les heures en même temps
que l’on change de pilote. 6 heures pleine balle
a rien lacher, le RT195 ronronne a 6900 trs
en fin de ligne droite. (conso 6,5 l par heure)

Au final on est remonté 11e aux fesses de la Drouille,
avec zéro chute, zéro problème avec le
moteur de réserve, et une bonne joie a l’arrivée !

La fin vous la connaissez, elle ressemble
a la dernière page des albums d’Astérix,
en pire évidement !


-->